Archive for ‘Actualités’

novembre 19th, 2015

Succès pour l’électronique aéronautique en Chine

A l’occasion de la visite du Premier ministre chinois Li Keqiang en France, de nombreuses entreprises françaises ont pu signer de juteux contrats. Retour sur les plus importants d’Airbus à STMicroelectonics en passant par Alcatel-Lucent, Schneider, Engie, Plastic Omnium, L’Oréal, Air Liquide, EDF et Pierre et Vacances… Alcatel-Lucent, Schneider et STMicroelectronics sont les principaux bénéficiaires des nombreux contrats signés ce jeudi 2 juillet à l’occasion de la visite du Premier ministre chinois Li Keqiang en France. Alcatel-Lucent a signé deux accords-cadres de coopération avec China Mobile Communications Corporation et China Unicom pour la fourniture d’équipements de communication et de services pour un montant total de 1,37 milliard d’euros. Schneider Electric a remporté auprès de China National Building Materials Group un contrat de 500 millions d’euros portant notamment sur la modernisation des systèmes électriques des usines du groupe chinois. Pour sa part, STMicroelectronics a signé un contrat de 500 millions de dollars pour la fourniture de composants à Huawei dans le cadre d’un accord de coopération sur cinq ans. Par ailleurs, Engie a conclu un accord d’un montant d’environ 100 millions d’euros pour la livraison de gaz naturel venant de Norvège ou d’Afrique à Beijing Gas Group, tandis que Plastic Omnium a obtenu une ligne de crédit de 100 millions d’euros auprès de la Bank of China pour le développement industriel de l’équipementier automobile en Chine. L’Oréal, Air Liquide, EDF et Pierre et Vacances comptent aussi parmi les signataires de contrats avec des partenaires chinois. Pour sa part, le Premier ministre Manuel Valls a confirmé à Toulouse que le groupe Airbus avait décidé de construire une seconde usine en Chine destinée à la finition des cabines d’A330, dont le coût devrait s’élever à environ 150 millions d’euros. Ces contrats s’ajoutent à ceux déjà signés mardi et mercredi dans l’aéronautique, l’énergie ou le transport maritime, portant au total sur plusieurs dizaines de milliards d’euros. Airbus a remporté une commande ferme de 45 long-courriers A330, assortie d’une option pour 30 autres appareils, tandis que l’armateur CMA CGM a signé mercredi deux accords qualifiés de « majeurs » avec des partenaires chinois.

octobre 14th, 2015

Singapore Airlines et Airbus pour le long 350

Airbus a annoncé lors de son séminaire à Londres, le lancement d’une version à très long rayon d’action de son A350-900, l’A350-900 ULR (ultra long range). La compagnie aérienne Singapore Airlines en a commandé sept, qui lui serviront à relancer des liaisons directes entre Singapour et les Etats-Unis. Dans son communiqué du 13 octobre 2015, Airbus précise que la compagnie nationale singapourienne a modifié sa commande, qui portait sur 63 A350-900 : sept des appareils « seront livrés dotés d’un rayon d’action étendu leur permettant d’effectuer des vols pouvant atteindre une durée de 19 heures ». En outre, Singapore Airlines a converti quatre options, portant le total de ses commandes fermes d’appareils de la famille A350XWB à 67 exemplaires (elle conserve des options sur 16 avions supplémentaires, transformables en A350-1000). Optimisé pour des vols sans escale à destination des Etats-Unis, la nouvelle version A350-900ULR sera « dotée d’un système d’alimentation en carburant modifié permettant d’accroître sa capacité d’emport de carburant, d’une masse maximale au décollage accrue, ainsi que d’optimisations au niveau du système aérodynamique », qui permettront à SIA de desservir la côte ouest des Etats-Unis ainsi que New York. Airbus précise que le système d’alimentation en carburant de plus grande capacité utilisant les réservoirs existants permettra d’accroître la capacité d’emport de carburant de 141 000 litres à 165 000 litres. L’A350-900ULR a une masse maximale au décollage MTOW de 280 tonnes. L’accroissement de son rayon d’action est obtenu sans installation de réservoirs de carburant supplémentaires, et l’appareil pourra être facilement reconfiguré pour répondre aux spécifications long-courrier de l’A350-900 standard. La livraison des A350-900ULR à la compagnie de Star Alliance aura lieu en 2018, lui permettant de relancer ses vols sans escale entre l’aéroport de Singapour-Changi et Los Angeles et Newark-Liberty. La ligne à destination de New York, qui représente une distance de quelque 8.700 nm, sera le vol passager le plus long au monde, d’une durée moyenne estimée de 19 heures environ. Les nouveaux avions seront également équipés des nouvelles cabines de dernière génération en cours de déploiement dans la flotte long-courrier de Singapore Airlines. De nouvelles liaisons sans escale vers d’autres destinations américaines sont en cours d’évaluation, ajoute la compagnie qui attend pour début 2016 la livraison de son premier A350-900 standard (dont la configuration n’est toujours pas connue). « Nos passagers réclamaient avec insistance la remise en service de nos très populaires vols sans escale entre Singapour et les Etats-Unis et nous sommes heureux d’avoir conclu cet accord avec Airbus afin de pouvoir assurer de nouveau ces liaisons avec un nouvel avion économiquement viable », a déclaré le PDG Goh Choon Phong ; « cela illustre notre volonté de répondre voire même surpasser les attentes de nos clients en restant à l’avant garde en matière d’innovation dans le domaine du transport aérien. Cette perspective viendra renforcer le hub de Singapour en procurant à nos passagers les connexions les plus pratiques et les plus rapides entre l’Amérique du Nord et l’Asie du sud-est ». Singapore Airlines a opéré des vols sans escale entre Singapour et Los Angeles et New York jusqu’en 2013, date à laquelle les A340-500 qui opéraient ces liaisons ont été retirés de la flotte de la compagnie. « Nous sommes très heureux de collaborer avec Singapore Airlines en vue de lui permettre de relancer son service premium sans escale à destination des Etats-Unis », a pour sa part souligné Fabrice Brégier, Président & CEO d’Airbus. « Grâce à sa souplesse opérationnelle, l’A350, plate-forme idéale pour ces opérations, offre une rentabilité inégalée sur les vols à plus long rayon d’action. En outre, sa cabine plus large et plus silencieuse constituera un environnement parfait pour permettre aux passagers d’apprécier les prestations de la plus grande qualité de Singapore Airlines, réputées dans le monde entier ». Source: séminaire Londres
——-

juin 25th, 2015

Nouvelle grève chez Air Austral

Le syndicat UNSA Aérien SNMSAC des hôtesses de l’air et stewards de la compagnie aérienne Air Austral a déposé un préavis de grève illimitée à partir du 2 juillet, cherchant à obtenir une revalorisation des salaires. La compagnie basée à l’aéroport de Saint Denis de la Réunion fera « le maximum pour qu’une solution soit trouvée afin de permettre d’assurer la continuité du service dans cette période très chargée de vacances scolaires », aucune perturbation ne devant – à ce jour – le programme de vol jeudi prochain selon un communiqué publié le 24 juin 2015 par Clicanoo, après le préavis de l’Union Nationale des Syndicats Autonomes. La grève débutera le jeudi 2 juillet à 0h01 à La Réunion (une heure plus tôt à Mayotte). Le PDG d’Air Austral « s’interroge sur les motivations de l’UNSA non signataire de l’accord de revalorisation des salaires des PNC, et considère que ce préavis n’a pas de sens alors que la santé financière d’Air Austral doit encore se solidifier dans un contexte économique plus que tendu ». La compagnie souligne que l’accord d’entreprise a été signé « dans un esprit constructif et respectueux d’un dialogue social apaisé », mais son dirigeant parle de revendications de l’UNSA « totalement déraisonnables et susceptibles de fragiliser gravement Air Austral ». Et il ajoute : « c’est pourquoi je fais d’abord appel à la responsabilité de chacun et au dialogue, pour que notre entreprise continue d’offrir à sa clientèle le service qu’elle attend. Je ne veux pas croire que les efforts fournis par chacun d’entre nous depuis près de trois ans puissent être réduits à néant. Nous avons besoin de cohésion, d’esprit de conquête. La grève est un constat d’échec collectif. Tout le monde en portera une part de responsabilité. C’est pourquoi il nous appartient de faire tous les efforts pour essayer de l’éviter ». Rappelons que la grève des PNC d’Air Austral débutera non seulement en pleins départs en vacances, mais aussi au premier des deux jours de grève annoncés par les contrôleurs aériens français des syndicats SNCTA et FO. Les passagers devant emprunter les liaisons aériennes entre la métropole et les îles de l’Océan indien se retrouvent face à une double menace…