Posts tagged ‘conférence’

mai 11th, 2015

Se mettre en perspectives à Cannes

Vendredi dernier, j’ai assisté à un séminaire à Cannes qui s’est avéré très saisissant. Il était dédié au travail, et notamment, s’étendait sur la question du temps de travail. Evidemment, nous avons eu droit aux interventions courantes dans ce genre de question. Mais l’une d’elles m’a semblé plus palpitante que les autres, car elle s’extrayait de la situation pour obtenir une vision d’ensemble. Elle remettait les choses en perspective. A l’inverse des autres, l’intervenant y démontrait pour quelles raisons l’humanité allait travailler moins pour gagner toujours plus. Et ce n’était pas un délire : ce processus était, expliquait-il, déjà à l’oeuvre, et ce depuis des décennies. Les innovations qui ont émergé au cours de la révolution industrielle nous ont en effet permis de nous enrichir collectivement, de vivre dans de bien meilleures conditions, non seulement avec une plus grande espérance de vie mais aussi en meilleure santé. Les emplois que nous occupons aujourd’hui exigent moins de temps et menacent moins notre santé qu’autrefois. On oublie un peu vite que nous profitons actuellement d’une santé, d’une espérance de vie et d’un niveau de vie dont ne pouvaient même pas rêver les rois et la noblesse au Moyen Âge ! Le scénario-catastrophe selon lequel nous devrons à l’avenir tous travailler jusqu’à cent ans est par conséquent dénué de tout fondement : c’est plutôt l’inverse qui va se produire. La recherche scientifique rend l’homme plus productif et lui permet de travailler de moins en moins longtemps et de moins en moins dur, tout en gagnant en valeur ajoutée. En Europe, le temps où la moitié de la population était active dans le secteur de l’agriculture est désormais terminé, et ce, grâce aux engins agricoles, aux engrais, aux modifications génétiques et aux techniques d’agriculture améliorées. Au cours des deux derniers siècles, nous avons surtout dédié l’augmentation collective de notre espérance de vie et de notre richesse à davantage de temps libre. Le fait que nous devons aujourd’hui à nouveau travailler plus longtemps n’est qu’un phénomène provisoire. Nous avons en effet pris une avance sur des fonds que nous n’avions pas encore constitués. Mais l’estimation la plus rationnelle touchant notre avenir actuel nous laisse deviner qu’il y aura toujours plus de richesse, moins de travail et davantage de temps libre. Ce séminaire à Cannes – suivez le lien pour le contact de l’organisateur – a été une vraie bouffée d’optimisme face au marasme ambiant.