Posts tagged ‘vaincre peur avion’

juillet 22nd, 2013

Comprendre la peur de l’avion

peur en avionLutter contre la peur de prendre l’avion est devenu simple aujourd’hui, comme l’atteste certains stages assez efficaces qui vous place directement aux commandes d’un simulateur de vol. En effet, rien de tel que de jouer au commandant de bord, et d’être en contrôle de l’avion, pour mieux comprendre et annihiler la peur. D’ailleurs nombreux ont peur en avion étant donné qu’ elles ne maîtrisent pas comment un aéronef de plusieurs centaines de tonnes peut évoluer dans le ciel sans s’écraser. Il est bon de redire divers préceptes aérodynamiques pour vous éclaircir sur comment vole un aéronef. Le 1er principe aérodynamique est la portance. La portance est une loi simpliste, que l’on retrouve d’ailleurs sur l’avion que chez les oiseaux. Alors que l’aéronef va plus vite, l’air défiler sur, et sous l’aile. L’air qui va au dessus de l’aile est plus rapide que celle qui passe en dessous de celle-ci, réalisant en conséquence une action de portance. L’effet est que l’aéronef est donc avalé vers le ciel. L’air défile plus rapidement au dessus de l’aile grâce à sa composition légèrement arrondie. L’aérodynamique qui élève l’avion vers les cieux, résiste à la masse de l’aéronef qui le garde vers le bas. Mais plus la célérité est forte – plus précisément plus la amplitude de rapidité est grande, plus la portance est intense, conservant l’aéroplane dans les airs. Les moteurs sont en conséquence clefs, puisque ce sont les turbines qui permettent de faire décoller l’aéroplane et de réaliser cette loi d’aspiration. Une seconde peur commune est celle supposer que si les turbines tombent en panne, l’aéroplane s’écrasera vers la terre. C’est une éventualité plutôt insolite, mais si l’aéronef ne dispose plus d’un moteur – singulièrement du fait d’un feu moteur, la turbine sera clos depuis le cockpit, et l’aéroplane poursuivra son voyage avec une turbine, qui est largement suffisant pour continuer de voler. Dans l’idée encore plus rare dans laquelle les deux propulseurs s’arrêtent, l’aéronef, à cause de son aérodynamique et au phénomène de sustentation, volera pendant vingt minutes à peu près sur une longueur de 200Km, ce qui est largement satisfaisant pour trouver un aéroport. Avec les gros aéroplanes qui disposent de 4 propulseurs, il est extraordinaire que tous les propulseurs fassent défaut en même temps. Finalement, la voilure. Certains voyageurs s’inquiètent de constater les ailes s’arrondir, particulièrement quand il y a de trous d’air. Les ailes sont faites pour s’arrondir. Plus d’infos sur http://www.peur-prendre-avion.com