Posts tagged ‘vol en mig 29’

mars 2nd, 2016

Témoignage – en Mig 29

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été fada d’avions de chasse. Quand j’étais gosse, déjà, les voisins de mon âge étaient fascinés par leurs petites Majorette. Ils en avaient des dizaines. Mais pour ma part, je n’aimais rien tant que les avions de chasse. Je n’en avais pas beaucoup, mais je ne les aurais échangés pour rien au monde. D’ailleurs, je n’allais nulle part sans eux. Et lorsque mes camarades me proposaient de jouer aux petites voitures, je donnais un coup de pied dans leur parc automobile et m’en allais jouer avec mes avions. Oui, je n’ai pas eu beaucoup d’amis, à cette période. Je me comporte un peu mieux avec mes amis, désormais (en tout cas, je ne shoote plus dans leur voiture), mais cette dévotion aux avions de chasse a traversé les années. C’est mon fiston qui joue aujourd’hui avec mes avions d’antan. Il était donc fatal qu’un jour, je grimpe à bord d’un véritable avion de chasse pour découvrir ce que l’on éprouve une fois en vol ! Ce que j’ai finalement fait il y a quelques jours, à bord d’un Mig-29. Depuis le temps que j’y pensais, j’avais vraiment peur que le vol ne soit pas à la hauteur. De sortir de l’appareil en me disant que finalement, c’était beaucoup de bruit pour rien. Mais la réalité a dépassé toutes mes attentes. Quand nous avons regagné l’aéroport, en fait, je ne pensais à rien : un sourire niais éclairait mon visage. Et rien que d’y penser, en fait, je le sens revenir sur mon visage tandis que je vous écris ! Même si j’ai rêvé de ce vol durant des années, c’était encore mieux que tout ce que j’avais imaginé. Il y a des moments où j’ai dû lutter pour ne pas paniquer. Durant la phase acrobatique, j’ai senti le voile noir survenir à plusieurs moments tellement c’était violent ! Et de manière générale, ce vol a été d’une telle intensité qu’il me paraît impossible à décrire. D’ailleurs, j’ai failli ne pas rédiger de billet là-dessus. Car il est clair que je serais incapable de vous décrire une telle expérience. Ce qu’on ressent au moment où on met sa combinaison de vol. Ou quand on monte à l’intérieur du cockpit. Et lorsque, dès le premier tonneau, on sent soudain son poids multiplié par cinq. Il n’y a pas de mots pour décrire de tels moments. Mais il fallait tout de même que je le dise ici. Ce n’est tout de même pas tous les jours qu’on a l’occasion de voler sur un Mig-29 ! Pour ceux que cela intéresse, suivez le lien pour les infos relatives à ce vol en MiG 29.